« Le chanteur de Gaza », un puissant cri d’espoir pour la jeunesse palestinienne

Le chanteur de Gaza
Réalisé par Hany Abu-Assad (2015)
Comédie dramatique 
Film palestinien
Avec Tawfeek Barhom, Amer Hlehel, Hiba Attalah
★★★☆☆

Le chanteur de Gaza, réalisé par Hany Abu-Assad (2015) © La Belle Company

Le chanteur de Gaza, dernier long métrage du réalisateur Hany Abu-Assad, relate l’incroyable destin du chanteur d’origine palestinienne Mohammed Assaf, célébrité mondiale dont la carrière débuta en 2013 par sa participation au télé-crochet « Arab Idol », la version orientale de l’émission « La Nouvelle Star ». Un film lumineux et optimiste qui résonne pour la jeunesse palestinienne comme un immense cri d’espoir en ces temps troublés par les guerres perpétuelles.

          « Un jeune Palestinien prend son destin en main pour réaliser son plus grand rêve : chanter », bref et concis, le synopsis du dernier film d’Hany Abu-Assad révèle le caractère exceptionnel de l’histoire qu’il relate : l’ascension fulgurante qu’a connue le jeune chanteur Mohammed Assaf (Tawfeek Barhom) pour qui l’avenir ne se résumait durant son enfance qu’à sa patrie natale : la Palestine. Un pays en ruine où les locaux vivent tant bien que mal parmi les décombres, entre précarité, promiscuité et pauvreté sociale. Terre de conflits, Gaza, la ville où grandit Mohammed Assaf est malgré tout le terrain de jeu privilégié de l’enfance qu’il passe aux côtés de sa sœur Nour. Une sœur avec laquelle et quelques amis d’enfance il s’initie à la musique, au chant et aux représentations publiques. Très vite, la voix de Mohammed Assaf se révèle être une évidence, « un don de Dieu », comme aiment dire ses proches. Tous sont persuadés du talent du jeune garçon et le poussent, en dépit des faibles chances de réussite que lui permet Gaza, de persévérer dans cette voie qui l’attend. Au milieu du chaos palestinien, le chanteur tentera l’impossible pour concrétiser ses rêves et fuir la monotonie du quotidien.

Le chanteur de Gaza, réalisé par Hany Abu-Assad (2015) © La Belle Company

          Quittant Gaza pour l’Égypte pour participer au casting de « Arab Idol », Mohammed Assaf conquiert les professionnels et surtout le public oriental qui se prend de passion pour ce jeune réfugié palestinien que la vie n’a pas épargné. Au fil des étapes de l’émission, le chanteur connaît une notoriété sans précédant. Ses rêves de gloire se concrétisent et il goûte bientôt aux avantages d’être un artiste reconnu, adulé et réputé. S’ouvre alors à lui une vie nouvelle où la chanson et la musique sont synonymes de liberté et d’émancipation. Devant des dizaines de millions de téléspectateurs, Mohammed Assaf remporte la finale de l’émission et incarne aux yeux de tous, l’espoir dont est éprise la jeunesse palestinienne. Avec elle, c’est tout un peuple qui se retrouve et s’assimile à ce jeune homme débrouillard et courageux.

          « Pour moi, Le chanteur de Gaza est l’histoire d’un combat et le symbole de la volonté de survivre dans des conditions extrêmes. C’est un récit d’espoir et de succès, dans lequel un garçon et sa sœur ont su faire des forces de leurs faiblesses et ont rendu l’impossible possible : alors qu’ils venaient de nulle part, ils ont surmonté tous les obstacles, la pauvreté, l’oppression et l’occupation. Ils ont la capacité à transformer la laideur en beauté qui, en définitive, est la vraie force de l’art et moteur de l’espérance », explique le réalisateur. Véritable prison à ciel ouvert, Gaza enferme entre ses frontières toute une jeunesse en proie à l’insécurité financière, à la montée de l’extrémisme et aux guerres civiles.

          Révélé à la cérémonie des Oscars pour Paradise Now (2006) et Omar (2013), Hany Abu-Assad est un réalisateur connu des scènes orientale et occidentale. Ses œuvres lui ont valu plusieurs prix dont le Prix de l’Ange Bleu du festival de Berlin, le Golden Globe du meilleur film étranger et un prix au Festival de Cannes pour la section Un certain regard. Politiquement engagés, ses films témoignent de la réalité palestinienne en véhiculant un message puissant dont la portée se veut être internationale.

La bande annonce