Live Report – Rock en Seine – 27, 28, 29 Août 2015 – Domaine de Saint Cloud

edito_rockenseine

© Rock En Seine 2015

          Pendant trois jours, les 28, 29 et 30 août, 120 000 festivaliers se sont pressés aux portes de Rock en Seine pour une édition éclectique mais prometteuse. Trois jours à guichets fermés, trois jours de rock, de pop, d’électro, trois jours de soleil mais surtout trois jours de coups de cœur que nous vous racontons tout de suite !

Rock en Seine, Jour 1 – 28 août 2015

12007329_10207770960533642_2142293817_n

© Rock en Seine 2015 – FFS

Lewis Evans : Pour notre premier concert, nous choisissons de découvrir sur la Scène Ile-de-France le talentueux Lewis Evans, chanteur né en Normandie mais qui a grandit à Liverpool. Ex-leader des Lankies, son prochain album dont la sortie est prévue le 2 octobre prochain, nous apparaît prometteur tant son concert est une belle surprise !

• Jeanne Added : Impossible pour nous de rater cette artiste, auteure, compositrice, interprète française, dont nous ne cessons d’écouter l’album, Be sensational, depuis plusieurs semaines. Sa prestation live ne fait que confirmer notre amour de cet opus mais aussi de l’artiste en elle-même dont la voix est envoutante. Hâte dorénavant de la découvrir en salle, pour une ambiance, assurément, encore plus prenante !

• The Offspring : Ringards pour certains, cultes pour d’autres ! On y est allés un peu à reculons puis dès le premier morceau, on s’est rués vers la Grande scène. On a été étonnés d’entonner chaque chanson et on s’est replongés, avec plaisir, dans nos souvenirs adolescents !

• FFS : C’est notre amour pour Franz Ferdinand qui nous pousse à aller vers la Scène Cascade où l’on retrouve une foule compacte ! On aime toujours autant la voix d’Alex Kaprano qui s’amuse sur scène, accompagné de Sparks, et nous fait danser sur un set rock et pop !

• Kasabian : On clôture cette première journée avec les délurés Kasabian, venus d’Angleterre, qui ont fait le show et ont continué de nous faire danser pour notre plus grand plaisir!

Rock en Seine, Jour 2 – 29 août 2015

VP2_7163RES-1024x683

© Rock En Seine, The Libertines

• The Maccabees : Le groupe britannique ouvre la journée sur la Grande Scène mais déjà une petite foule se place, chose assez rare. Un set efficace mené par le chanteur, Orlando Weeks, qui nous donne envie de découvrir leur travail alors même qu’ils en sont déjà à leur quatrième album !

• Ben Howard : On se devait de parler du passage sur scène de Ben Howard même si honnêtement, on a été un peu déçus. Un set très calibré, sûrement trop, où le partage avec le public est nul tout comme l’ambiance. On lui pardonne malgré tout car il reste un songwriter hors pair et qu’on l’aime d’amour ce Ben Howard !

• Stereophonics : Tout comme la veille, on revient dans le passé avec Stereophonics qui ont bercé notre adolescence. On a chanté et eu le sourire aux lèvres tout au long de leur set, (surtout pendant Maybe Tomorrow disons nous) et c’est tout ce que l’on attendait d’eux !

• The Libertines : On en arrive au point crucial, LE concert phare de cette édition, le plus attendu pour nous parce que c’est culte et parce que c’est Pete Doherty et Carl Barat. Si on avait été plus objectifs, on aurait surement été déçus mais là on était simplement heureux de les voir sur cette scène comme aux premières heures et de retrouver nos chansons fétiches !

Rock en Seine, Jour 3 – 30 août 2015

11999861_10207770966933802_297191124_n

© Rock en Seine 2015,Tame Impala

• My morning jacket : Cette dernière journée s’ouvre avec ce groupe américain mené par son chanteur Jim James qui fait le show, jouant aisément avec le public. Leur musique n’est pas un coup de cœur en tant que tel mais on apprécie la présence scénique de ce dernier !

• Jungle : On était curieux de découvrir le «phénomène» Jungle en live et c’est chose faite sur la Scène Cascade. On retrouve les titres de leur premier et unique album éponyme, qui ont fait leur succès, l’osmose est là, l’ambiance est détendue, bref, un parfait début de soirée !

• Tame Impala : Gros coup de cœur pour le set de ces artistes venus de Perth, en Australie. Entre pop et électro, le livre est très maitrisé. Les tubes s’enchainent notamment ceux de leur dernier album Currents, le public répond présent, l’ambiance est top, le tout allant parfaitement avec le soleil déclinant !

Ce sont les Chemical Brothers qui ont l’honneur de clôturer cette édition 2015 de Rock en Seine, amenant les festivaliers à puiser dans leurs dernières forces pour danser, sur fond d’effets visuels redoutables !

          Notre découverte de Rock en Seine a donc été concluante. L’absence de réelles têtes d’affiches (en dehors des Libertines) nous a permis de faire de belles découvertes. On regrette simplement l’éloignement entre les différentes scènes, parfois contraignante pour profiter au mieux de chacun des concerts.

On vous donne rendez-vous pour la prochaine édition les 26, 27 et 28 août 2016 !

Laisser un commentaire