Nos trois expositions coups de coeur du mois d’août

Louis Settner, Ici Ailleurs

01le-reine-coney-island_0_730_720

© Louis Stettner, Subway, 1946

          La galerie de photographies du Centre Pompidou présente jusqu’au 12 septembre l’oeuvre de l’artiste américain Louis Stettner. Ses clichés, derniers témoins de la production photographique de la seconde moitié du XXe siècle s’apparentent à bien des égards aux réalisations des photographes humanistes de l’après-guerre tels qu’Atget (1857-1927) Edouard Boubat (1923-1999) et Brassaï (1899-1984) dont l’attention portée à l’être humain semble être une caractéristique commune. De ses premiers tirages des années 1930 à ses dernières photographies du massif des Alpilles réalisées au printemps dernier, l’exposition aborde de manière chronologique l’entière production du photographe et présente son oeuvre sur près de huit décennies donnant ainsi à voir aux visiteurs l’une des figures incontournables de la création photographique d’après-guerre.

A la galerie de photographies du Centre Pompidou
Jusqu’au 16 septembre 2016
Pour plus d’informations

Jacques Grinberg, un peintre sans concession

1.Lenfant-1024x814
© Jacques Grinberg, L’enfant, 1963

       Présentée au sein des collections permanentes du Musée d’art moderne de la ville de Paris, l’exposition consacrée au peintre d’origine bulgare Jacques Grinberg (1941-2011) est de ces petites rétrospectives qui mériteraient davantage de visibilité tant l’oeuvre présentée est fascinante et singulière. L’artiste, pionnier de la Nouvelle Figuration (tendance picturale des années 1960) est pourtant inconnu du grand public, mais fait encore plus étonnant également méconnu des historiens de l’art. Car si Grinberg est aujourd’hui considéré comme l’une des figures marquantes de la production picturale d’après-guerre, il manqua toutefois tout au long de sa carrière de visibilité et de reconnaissance. Replacer l’oeuvre dans son contexte et réhabiliter la figure de l’artiste, telles ont donc été les ambitions premières de Fabrice Hergott, directeur du musée qui a été à l’origine de l’exposition.

Au Musée d’art moderne de la ville de Paris
Jusqu’au 18 septembre 2016
Pour plus d’informations
Lire notre article consacré à Jacques Ginberg

The Beat Generation

jack-kerouac-secc81coutant-acc80-la-radio-t1407593_05

© Jack Kerouac, 1959 par John Cohen

       L’exposition The Beat Generation est l’une de nos découvertes de ce mois. L’exposition proposée par le Centre Pompidou est inédite, riche et intense. Elle aborde à travers la présentation d’un grand nombre de photographies, de courts métrages et de documents en tout genre le mouvement littéraire et artistique des années 1940 – 1960. Elle retrace à travers une muséographie étonnante et profondément originale la démarche artistique de William Burroughs, Jack Kerouac et Allen Ginsberg, à l’origine du courant. Une rétrospective visuelle et auditive à découvrir au Centre Pompidou jusqu’au 3 octobre !

Au Centre Pompidou
Jusqu’au 3 octobre 2016
Pour plus d’informations

Laisser un commentaire